Partagez|

Les retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Image amusante : Nombre de messages : 309Je suis arrivé(e) le : 09/10/2016Métier : ucMon âge : 30Localisation : Londres
MessageSujet: Les retrouvailles Jeu 19 Jan - 22:13

Cela faisait maintenant quelques temps que Matthew était revenu à Londres, ça lui faisait bizarre. Il avait du faire croire à sa mort et abandonner la femme qu'il aimait ainsi que sa femme, ce fut la chose la plus difficile pour lui. C'était pour les protéger, mais il n'était pas sur que c'était la bonne solution, de toute manière il ne pouvait plus revenir en arrière, c'était trop tard. Les choses ont bien changé, voilà qu'il apprend qu'Abigail travaille à Abstergo, c'était une très mauvaise nouvelle, il devait faire en sorte qu'il ne lui arrive à rien. Cependant il ne pouvait pas tout lui dire sur les assassins et les templiers, elle pourrait le prendre pour un fou. Il ne savait même pas comment il serait accueilli, il appréhendait. Alors qu'il marchait dans la rue, il vit une petite fille traverser et une voiture arrivé, il se précipita et l'écarta à temps. Quand il la regarda d'un peu plus près, il l'a reconnu de suite, c'était sa fille. Et la petite aussi semblait le reconnaître, car elle l'appela papa, peut être que sa jolie rousse lui avait quand même parlé de son père. Il était si heureux de voir la petite, il la serra dans ses bras, et décida de la ramener chez elle. Il ne tarda pas à arriver, lui aussi avait vécu ici, ça lui rappela des souvenirs, il ouvrit la porte, il tenait la petite dans ses bras et la posa à terre. « Papa m'a sauvé. » Matthew se mit accroupi. « Tu vas dans ta chambre, faut que je discute avec maman. » La petite s'exécuta et il se releva. « Je suis désolé, ça doit être une surprise de me voir, tu as l'air en forme. » Il se demandait s'il n'allait pas s'en prendre une, il ne lui en voudrait pas.


uc.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis né(e) le : 14 mai 1987Age du personnage : 29 ansNombre de messages : 44Je suis arrivé(e) le : 19/01/2017Métier : informaticienne à AbstergoMon âge : 30
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Jeu 19 Jan - 22:44

Abigail travaillait depuis deux petites semaines à présent à Abstergo, elle avait plutôt fait profil bas et n'avait pas tenté tout de suite d'en avoir plus sur ce fameux animus. Elle n'était pas dans la branche service client, mais elle n'était pas non plus de ceux qui approchaient au plus près le programme que cette machine étrange et fantasque. Elle se contentait de faire son job, point. Oh oui, il y eut bien cette fois où elle découvrit un fichier du nom de son défunt compagnon, mais même si elle était doué et qu'elle savait opérer en toute discrétion, elle savait que sa réactivité émotive pouvait lui faire faire n'importe quoi alors elle reprendrait les recherche de ce côté là d'ici quelques jours, le temps qu'elle se soit calmée et qu'elle est aussi mené sa petit enquête en dehors de l'entreprise.

Une fois sorti, elle pensait pouvoir s'accorder un petit cinq minutes seule dans l'appartement avant de retrouver sa petite Gemma. La jeune femme voulait souffler un peu, mais les choses ne se passèrent pas comme prévus. Elle fronça les sourcils en recevant un appelle de la baby-sitter et ce fut affolé que cette dernière lui apprit que la petite c'était littéralement volatilisé alors qu'elle ne s'était tourné qu'une fois pour jeter un mouchoir en papier à la poubelle. Abigail fut en un rien de temps sur ses pieds et demanda où elle avait disparu et se prépara pour se rendre sur les lieux. Dans la précipitation elle ouvrit le verrou, mais reparti aussitôt pour attraper son manteau et quand elle revint se fut pour découvrir que quelqu'un venait d'entrer. Sa première réaction ? Elle cria, puis baissa les yeux pour voir Gemma et elle se laissa tomber à genou pour la serrer dans ses bras.

« Gemma ! Mon ange, ne me fait plus jamais ça, maman a eut très peur ! »

Puis, alors qu'elle allait remercier la personne qui lui avait ramener sa fille, elle se figea. Matthew. C'était Matthew. Pendant quelques secondes elle s'arrêta de respirer et elle eut l'impression qu'elle allait tomber dans les pommes, mais la petite la ramena un peu plus sur terre alors qu'elle quitta les bras de sa mère pour courir vers sa chambre afin d'éviter les ennuies. Abi se releva lentement et en s'aidant du mur le plus proche alors que ces yeux ne quitter pas l'homme.

« Ma...Matthew ? Souffla-t-elle comme ci elle fut à bout de souffle. »

Les larmes lui montèrent aux yeux et une claque lui échappa de ses mains alors qu'il finissait juste de lui parler. Après tout ce temps, il ne trouve que ça à lui dire ? Même pas un hey chérie, au fait je suis pas mort.

« Mais tu es mort ! Je t'ai enterré il y a cinq ans ! »

Les émotions se bousculer à l'intérieur de la jeune rousse, de la colère, de l'incompréhension, de la tristesse, mais aussi de la joie. Elle n'osait s'approcher de lui, par peur qu'il s'évapore dans les airs... puis ce ne pouvait être une hallucination, elle n'avait rien bu !



   
We're in love Whether near or far I am always yours, any change in time, we are young again. Lay us down we're in love. In these coming years, many things will change, but the way I feel will remain the same. Lay us down we're in love.
   
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Image amusante : Nombre de messages : 309Je suis arrivé(e) le : 09/10/2016Métier : ucMon âge : 30Localisation : Londres
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Jeu 19 Jan - 23:11

La voir pleurer lui faisait mal au cœur, par contre il s'était attendu à la gifle, elle avait raison pour ça, il était responsable de cette situation, du moins en partie. « Disons qu'on voulait ma mort et que j'ai pas eu le choix. » Il n'allait peut être pas tout déballer d'un coup, mais elle avait le droit de connaître la vérité. « Te quitter toi et notre fille a été la chose la plus difficile que j'ai eu à faire, mais j'ai pas eu le choix, je vous mettais en danger. » Du moins, c'était comme ça qu'il l'avait interprété, il aurait pu lui dire de l'accompagner, mais il n'avait pas le droit de l'obliger à tout quitter pour lui. Puis elle aurait pu se faire tuer, ils auraient été tous traqué.

Il se sentait mal par rapport à elle, il avait du la faire souffrir, même s'il avait fait en sorte de veiller sur elle, de l'aider en lui envoyant cet argent. « Tu t'es fichu dans un sacré pétrin, l'endroit ou tu travailles, Abstergo, c'est pas fréquentable. Si tu deviens gênante, ils n'hésiteront pas à te supprimer, ainsi que notre fille. » Il voulait l'avertir, il savait de quoi il parlait, est ce qu'elle le croirait ? Il n'en savait rien du tout, il comprendrait qu'elle pourrait mal le prendre.

« Gemma m'a tout de suite reconnu, tu ne m'as pas effacé, c'est déjà ça. Tu devrais changer de nounou, si j'étais pas intervenu, elle serait passé sous les roues de cette voiture. » Le jeune homme avait eu une sacrée peur, il aimait sa fille, il avait souvent pensé à elle, il s'imaginait jouer avec elle. Malheureusement c'était un Assassin, et on ne lutte pas contre sa destinée. Il y a quelques années, il avait pensé qu'il aurait pu avoir une vie ordinaire, mais ça semblait compliqué.


uc.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis né(e) le : 14 mai 1987Age du personnage : 29 ansNombre de messages : 44Je suis arrivé(e) le : 19/01/2017Métier : informaticienne à AbstergoMon âge : 30
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Jeu 19 Jan - 23:32

Elle cherchait une quelconque explication, mais ce qu'elle eut ne semblait pas la satisfaire. On voulait sa mort et il n'avait pas eut de choix ? Mais il aurait pu au moins lui faire un signe, une carte, un e-mail, peu importe, mais là c'était trop ! Elle fronça les sourcils alors qu'il lui expliqua qu'il les mettait en danger.

« Mais en danger de quoi ? Tu aurais pu m'en parler, on aurait trouver une solution mais pas...pas comme ça ! »

Puis elle cligna des yeux alors qu'il lui dit que son travail n'est pas des plus fréquentable, qu'il pourrait aller jusqu'à la tuer elle et sa fille si elle devient gênante. Mais gênante de quoi ? Elle ne projetait pas de copier tout les plans et les fichiers pour faire son propre animus, elle comptait juste y bosser comme n'importe qui...alors en quoi deviendrait-elle gênante ? Elle devait reprendre ses esprits... commençant par fermer la porte derrière lui, c'est qu'elle n'allait pas le mettre à la porte, c'est aussi chez lui à la base, même s'il est censé être mort. Puis elle alla s’asseoir dans le canapé, buvant à même la bouteille d'eau pour tenter de faire partir cette impression de vertige qui la guettait toujours.

« Je te promets que je n'y fait rien de mal, je n'ai pas tenté d'aller là où je ne pouvais pas...que ça soit dans l'entreprise où dans leur système...enfin j'ai peut-être juste ouvert un dossier qui ne m'était pas accessible en temps normal mais...il y avait ton nom dessus... »

Elle prit une grande inspiration, le voir là, devant elle était vraiment troublant. Dans ses rêves elle s'imaginait toujours ce moment où il repasserait la porte et elle lui sauterait au cou, seulement dans la réalité les choses étaient un peu plus compliqué. Voilà qu'il se mit à changer de sujet, en venant à Gemma, bon elle était d'accord sur le fait qu'elle ne confirait plus la petite à cette baby-sitter, mais elle ne voulait pas qu'il change si vite le sujet et aussi...comment était-il dans les environs, est-ce qu'il était de ces espions qui devaient disparaître mais garder un œil sur sa famille tout en les protégeant physiquement s'il devait en arriver là. Elle était perdu, elle ne pouvait empêcher ses mains de trembler sous l'émotion.

« Tu es son père, je ne pouvais pas t'effacer, j'ai fait ce qui est juste...puis...comment étais-tu là, si proche pour la sauver d'un accident ? Puis...Elle ferma les yeux un instant, tentant de calmer le flot de paroles et de questions qu'elle voulait poser. Une fois prête, elle ouvrit à nouveau les yeux. Pourquoi veut-on ta mort ? Tu as fait quelque chose de mal avec des gens pas fréquentable ? Tu peux me le dire...tu sais que j'ai aussi fait des choses illégales quand j'étais plus jeune... Je veux juste comprendre pourquoi tu es parti ou ce que tu as bien pu faire depuis 5 ans. »

Et s'il avait une double vie ? Qu'en vrai il était marié à une femme et qu'il avait aussi des enfants avec une autre, une autre identité et qu'elle n'était qu'une couverture ou quelque chose du genre ? Oui, Abigail se mettait tout bonnement à imaginer des scénarios assez farfelus.



   
We're in love Whether near or far I am always yours, any change in time, we are young again. Lay us down we're in love. In these coming years, many things will change, but the way I feel will remain the same. Lay us down we're in love.
   
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Image amusante : Nombre de messages : 309Je suis arrivé(e) le : 09/10/2016Métier : ucMon âge : 30Localisation : Londres
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Ven 20 Jan - 11:09

« C'était trop compliqué, je voulais pas te mêler à ça. » La vérité, c'est qu'il ne lui avait jamais parlé de son passé, mais il était peut être temps de commencer. A la base, il n'avait pas prévu de revenir ici du moins pas tout de suite, trop de choses s'étaient enchaînés, le voilà donc de retour, il ne savait même pas comment gérer, annoncer à la personne qui compte le plus pour nous qu'on était toujours vivant, ça n'avait rien de simple. « Tu as joué les hackeuses ? Tu n'as pas pu t'en empêcher, pour une fois dans ta vie contente de toi de ne pas te mêler des affaires des autres. » Bon, il avait été sévère en disant ça, mais c'est surtout, car il était inquiet. Il la connaissait bien et il savait qu'elle se débrouillait très bien en informatique, et c'est ça qui lui faisait peur, car si Abstergo découvrait qu'elle fouillait dans leurs affaires tops secrètes, la pauvre ne ferait pas long feu. « Il y avait mon nom dessus ? Ce serait pas si étonnant que ça. » Vu que c'était un assassin, ils avaient pu récolter des informations sur lui, si ça se trouve, ils avaient découvert qu'il était vivant, mais si c'est le cas, pourquoi était il toujours vivant ? Ce n'était qu'un assassin comme un autre, peut être qu'ils avaient d'autres cibles plus importantes.

« Je me dirigeais chez toi, quand je l'ai vu en plein milieu de la route, je me suis précipité, c'est normal. » Il l'aurait fait pour n'importe qui. Il voyait bien que la jeune femme se posait beaucoup de questions. « Non ce n'est pas ça, j'ai été élevé dans une sorte de camps. » Pour le moment il ne préférait pas dire le nom. « Je te rassure ce n'est pas une secte. » Une bonne chose de dite, il respira un bon coup. « La bas ou m'a appris à me battre, a devenir agile, je peux escalader presque n'importe quoi. On se bat pour préserver le libre arbitre, alors que nos ennemis veulent contrôler le monde, ces ennemis tu les connais sous le nom d'Abstergo. » Il n'avait pas prévu d'en dire autant, mais elle avait le droit d'en savoir un peu plus. « Puis il y a cinq ans, ils ont cherchés à me tuer et voilà pourquoi j'ai disparu et je suis retourné chez moi. » Il lui avait quand même raconté pas mal de choses. « Tu m'as déjà vu me battre, mais à l'époque, tu ne savais pas que c'était moi. » C'est sûr que quand on le voit, on ne le met pas dans la catégorie combattant, comme quoi les apparences sont trompeuses. Il faisait référence à la fois ou elle s'était fait agressé et qu'il était intervenu sans qu'on voit son visage.


uc.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis né(e) le : 14 mai 1987Age du personnage : 29 ansNombre de messages : 44Je suis arrivé(e) le : 19/01/2017Métier : informaticienne à AbstergoMon âge : 30
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Ven 20 Jan - 15:49

Elle roula des yeux lorsqu'elle entendit qu'il ne voulait pas la mêler à ça, c'était un peu facile de donner cette explication sur le pourquoi du comment une personne doit se faire passer pour mort, surtout qu'ils vivaient ensemble depuis quelques années à présent et elle pensait qu'ils se faisait assez confiance pour pouvoir parler même de sujet grave. A présent, la jeune femme croise les bras sur sa poitrine, elle tentait d'arborer son masque voulant ainsi dissimulé les émotions qui pouvaient la traverser, même si ses mains encore légèrement tremblante pouvait la trahir. Puis voilà qu'il l'accuse d'avoir de nouveau jouer au hacker, concrètement...ce n'était pas totalement faux car c'était plutôt illégale ce qu'elle avait fait, mais elle ne comptait pas recommencer et simplement faire le boulot qu'on lui donner aussi longtemps qu'elle aurait le poste. Elle n'aimait pas non plus le ton qu'il employait avec elle, même si elle savait très bien que derrière ces mots il cachait simplement son inquiétude.

« Je ne l'ai fait qu'une fois et j'ai était prudente, je n'aurais rien fait si je n'étais pas tomber sur ton nom. Tout le monde était vague son ton décès alors oui, je me suis poser des questions quant à savoir pourquoi je trouvais un dossier sur toi dans l'entreprise qui venait tout juste de m'embaucher. Je voulais savoir s'ils avaient des informations parce que je t'aime idiot ! Elle prit un coussin du canapé et le lui lança au niveau du torse. D'ailleurs, pourquoi ton nom apparaît chez eux ? Pourquoi ce mot mort suivit d'un point d'interrogation ? »

Abigail commençait à avoir un mal de crane, se levant dans l'objectif d'aller prendre un médicament à l'avance pour prévenir la douleur, elle s'arrêta en chemin alors qu'il lui avoua quelque chose d'étrange...quelque chose dont il ne lui a jamais fait part, son enfance. La peur reprit le dessus, elle ne le coupa pas et elle resta de dos tout le long de son récit...était-ce le même homme qu'elle aimait ? Un camps, pouvoir ce battre, escalader n'importe quoi, préserver le libre arbitre, Abstergo un ennemi... beaucoup d'information à enregistrer et elle tentait temps bien que mal de faire le tri là dedans... Il semblait catégorique quand au fait qu'il ne venait pas d'une secte et à dire vrai elle se doutait qu'il n'aurait pu y échapper deux fois. Prenant une grande inspiration elle se tourna a nouveau pour lui faire face et se rapprocher à nouveau de lui.

« Mais...tu t'appelles quand même bien Matthew Calloway ou....Je...je suis un peu perdu là...Puis Abstergo...j'ai besoin de ce travail, ils sont venu pour m'offrir un job sûr et bien payé... »

C'est qu'en temps normal, elle était celle qui écrasait les araignées, celle qui effaçait le mieux ses traces aussi sans même que quelqu'un ne puisse voir un quelconque mouvement sur un ordinateur. Puis elle plisse les yeux et penchent légèrement la tête, cherchant dans le visage de son ami la solution à l'énigme qu'il venait de lui poser quant au fait qu’elle l'est déjà vu se battre. Pour une raison ou pour une autre, la seule image qui lui revient est celle de son agression. Pour en être certaine, elle se rapproche et se saisit de la capuche du jeune homme pour la lui mettre sur la tête... si le modèle n'est plus le même, la taille de la personne l'ayant sauvé concordé avec celle de Matthew et elle se mit à reculer brusquement, manquant de tomber sur la table basse et elle se raccroche à ce qu'elle peut, Matthew qui s'était avancer pour le coup.

« Pourquoi tu m'as menti ?! Depuis le premier jour, depuis qu'on est devenu amis...tu avais tout le temps pour me dire ça, pas maintenant avec une petite fille et ta supposé mort. Est-ce qu'il y avait quelque chose de réel dans tout ça ? Dans notre vie, dans ce que tu me disais ? »

Son cœur battait dans ces tempes, elle ne savait plus trop ce qui se passait, le pourquoi Abstergo était l'ennemi et avait tenté de tuer Matthew, pourquoi elle fut engagé aussi facilement -même si bien souvent les hacker était étrangement plus apte à recevoir des offres d'emploi intéressante.- cette impression de voir en même temps en face d'elle l'homme qu'elle aime de retour parmi les vivants et un parfait inconnu qui semblait doué de capacité qu'elle ne connaissait pas jusque là.



   
We're in love Whether near or far I am always yours, any change in time, we are young again. Lay us down we're in love. In these coming years, many things will change, but the way I feel will remain the same. Lay us down we're in love.
   
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Image amusante : Nombre de messages : 309Je suis arrivé(e) le : 09/10/2016Métier : ucMon âge : 30Localisation : Londres
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Ven 20 Jan - 18:49

« Ce n'était pas la peine d'en savoir plus, je n'en vaut pas la peine. » Il se dévalorisait tout seul, mais c'était pour lui faire comprendre qu'il ne fallait mieux pas prendre des risques à cause de lui. Le fait qu'elle lui dise qu'elle l'aimait lui fit chaud au cœur. C'est vrai qu'en y repensant, Abigail n'avait pas refait sa vie, alors qu'il était sensé être mort, il avait eu de la chance d'avoir une femme comme elle dans sa vie. « Si mon nom apparaît avec un point d'interrogation, ça me paraît évident. Ils doutent de la mort, ils sont puissants et ils ont des yeux partout. » On pouvait le prendre pour un paranoïaque, mais depuis qu'il était petit, on ne cessait de lui rappeler que les templiers étaient des pourritures, que c'était leurs ennemis. C'était la vérité, par le passé, il en avait combattu et généralement c'était lui ou eux, il ne fallait pas réfléchir trop longtemps avant d'agir.

Il se doutait bien que pour elle, ce serait compliqué de tout comprendre, lui, il avait été élevé au milieu de tout ça. « Oui c'est mon vrai, je n'ai jamais menti sur ça, je comprends que tu ais besoin de ce travail, mais reste prudente, ne te mêle de rien. » Puis si elle démissionnait d'un coup, ça pourrait paraître louche et les templiers pourraient faire le lien avec lui, elle et Gemma risqueraient d'être en danger. « Je t'ai caché ça, car j'aurai du te parler de tout ça et je voulais pas que tu me prennes pour un dingue. » Même si aujourd'hui, il se demandait si ça paraissait pas aussi dingue. « C'était réel, la chose imprévu, c'était toi. Je n'avais pas prévu de te recroiser après cette agression et je suis tombé amoureux. Pour la première fois de ma vie j'ai pensé que je pourrais avoir une vie normale, mais le passé m'a rattrapé » Lui aussi avait souffert, mais il avait du se montrer fort. « Je vais rester un moment en ville, mais je t'embêterai plus si ça t’ennuie, mais je veux juste que tu sois prudente. » Il avait toujours été protecteur avec les gens qu'il aimait.


uc.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis né(e) le : 14 mai 1987Age du personnage : 29 ansNombre de messages : 44Je suis arrivé(e) le : 19/01/2017Métier : informaticienne à AbstergoMon âge : 30
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Ven 20 Jan - 19:40

Abigail fusilla du regard le jeune homme quand il lui dit qu'il n'en valait pas la peine, peut-être aurait-il préféré rester dans l'ombre et ne pas se montrer ? Ne pas dire à la femme avec qui il venait de passer deux ans de vie commune et amoureuse qu'il était en vie et qu'elle n'avait plus à porter se deuil qui lui plombe les épaule... qui lui donne à la fois envie de sourire, puis de pleurer quand elle voit les points commun entre la fille et son père. Elle ne s'est jamais laissé aller devant Gemma, gardant la tête froide alors qu'elle racontait diverse histoire sur ce père qu'elle ne connaîtra pas, les photos du couple heureux ou faisant des grimaces.

La jeune rousse espérait sincèrement qu'elle ne fut pas engager dans l'unique but d'atteindre Matthew, voir s'il ne faisait pas surface... avec un peu de chance ils n'ont pas remonter jusqu'à elle, mais s'il ne cherchait pas dans le présent et s'ils avaient effectivement des yeux partout comment ne seraient-ils pas au courant ? Elle se sentait légèrement nauséeuse.

« S'ils ont des yeux partout...ça voudrait dire qu'ils sont au courant pour nous, non ? Enfin...peut-être que je suis passé au travers des mailles du filet par ma chance légendaire, mais... Elle poussa un soupir. Je ne veux juste pas qu'ils te fassent de mal, s'ils en sont vraiment capable. »

Même si elle était en colère contre lui, elle ne souhaitait pas sa mort pour autant. Même si le fait qu'il soit en vie semblait relever du miracle ou plutôt d'un stratagème plutôt bien ficelé, mais elle ne semblait pas être incluse dans ce plan, ni même Gemma. Puis après avoir manqué de tomber et se rattrapant à Matthew, ce dernier lui demanda de rester prudente et grosso modo de ne pas trop s'impliquer dans ce travail, ni même faire de recherche plus pousser. Elle hocha positivement la tête, même si à présent elle était curieuse de savoir ce qu'il pouvait bien se tramer dans cette entreprise, elle savait qu'il était très sérieux et qu'il fallait qu'elle se tienne tranquille. Il la connaît tout de même bien la Abi pour insister comme ça auprès d'elle.

Elle posa à nouveau le regard sur lui, elle semblait complètement outrer par ce qu'il venait de dire...oh oui, elle voulait le mettre à la porte, la, tout de suite, mais elle voulait aussi le garder auprès d'elle et qu'il ne parte plus, lui retirant sa capuche elle décida finalement de faire la chose dont elle rêvait à présent depuis 5 années, même si ça paraît fou, même si ce n'est pas des plus cohérent... Abigail s'approcha encore un peu plus et posa ses lèvres sur les siennes, elle avait oublié à quel point cette sensation était agréable, à quel point il avait les lèvres douces pour un homme. Elle le fit duré ce baiser, plus que de raison, mais peu importe. Ces avant bras glissent le long de la nuque de celui qu'elle a aimé et qu'elle aime toujours, une fois le baisé rompu, elle semblait un peu plus sereine étrangement.

« Tu n'as pas arrêté de m'embêter dans mes rêves, au moins maintenant c'est la réalité. »

Puis, elle se demanda si c'était une bonne idée, cette étreinte, ce baisé et doucement elle retira ses bras et mit un peu de distance entre eux, pourtant elle avait l'envie qu'il la stop, qu'il la retienne contre lui en lui disant que tout aller bien se passer... qu'il était là pour Gemma, qu'il était là pour elle.



   
We're in love Whether near or far I am always yours, any change in time, we are young again. Lay us down we're in love. In these coming years, many things will change, but the way I feel will remain the same. Lay us down we're in love.
   
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Image amusante : Nombre de messages : 309Je suis arrivé(e) le : 09/10/2016Métier : ucMon âge : 30Localisation : Londres
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Ven 20 Jan - 21:16

« Même s'ils étaient au courant que tu étais ma petite amie, tu n'es pas mêlé directement à ce que je vis. » C'était pas si facile à expliquer, de toute façon si elle était toujours en vie, c'est qu'elle n'était pas si gênante que ça. Puis s'il y avait trop de meurtres ça paraîtrait louche, et s'en prendre à une petite fille en plus ? Non c'était des monstres, mais jamais il n'aurait idée de s'en prendre à une gamine innocente. Bon d'accord tout à l'heure, il avait dit un peu le contraire, mais c'était dans le cas, ou la jeune femme fouinera un peu trop dans ce qui ne la regardait pas. Lui même s'emmêlait les pinceaux, parfois c'était parce qu'il était inquiet et chamboulé, il ne savait plus ce qu'il disait à force.

Heureusement qu'elle avait des réflexes, car quand elle s'était senti tombé, elle s'était accroché à lui. Il pouvait comprendre qu'elle soit en état de choc, c'est comme si elle voyait un fantôme, lui aussi aurait été surpris et sûrement en colère à sa place. Quand elle s'approcha de lui, il ne voulut pas s'éloigner, il aurait peut être du, mais impossible. Le jeune homme se laissa faire, il se laissa embrasser, ça lui avait tant manqué, ça prouvait qu'elle l'aimait toujours, même si elle lui avait dit je t'aime quelques minutes avant. « Oui c'est la réalité. » Il ne la retint pas quand elle s'éloigna de lui, il ne savait pas quoi faire, d'un côté, il avait envie de recommencer, mais elle se disait que ce ne serait pas raisonnable. « Écoute, je t'aime, mais ma vie n'est pas stable, pour le moment, je ne peux pas faire comme avant, peut être qu'un jour, je pourrais de nouveau être la pour de vrai, mais pas aujourd'hui. » Il lui avait dit ça, mais si ça se trouve, elle pensait pareil, ce baiser était peut être un moment de faiblesse. « Je continuerai à subvenir à tes besoins et à celle de la petite. » Sans le vouloir, il venait d'avouer que c'était lui qui envoyait l'argent depuis cinq ans. A quoi bon lui mentir, ça ne servirait à rien.


uc.
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis né(e) le : 14 mai 1987Age du personnage : 29 ansNombre de messages : 44Je suis arrivé(e) le : 19/01/2017Métier : informaticienne à AbstergoMon âge : 30
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Ven 20 Jan - 22:59

La rouquine tenta de comprendre comment elle pouvait ne pas être mêler à ce qu'il vivait, c'est qu'avant ce changement de situation ils vivaient littéralement ensemble, elle ne pouvait voir ce dont il parlait, puis l'espace d'un instant elle se posa un peu plus de question rapprochant l'entreprise et Matthew.

« Pourquoi, tu fais partie de ceux ayant une vie secrète ou...tu as testé l'animus ? Parce que c'est la seule chose qui me vient à l'esprit là... »

Si après le baisé il lui assura que c'était bien la réalité, il ne la retins pas. Elle ne comprenait pas, elle ne le comprenait plus, s'il ne voulait plus d'elle, il ne l'aurait pas laissé l'embrasser, si ? Elle le sentait lui échapper et ça lui briser le cœur, il allait partir, c'était certains...même s'il n'était pas présent et n'avait pas eu son mot à dire sur le fait d'avoir Gemma, il allait aussi délibérément l'abandonner.

Elle le redoutait et l'attendait ce fameux « je t'aime, mais... », ce n'est pas pour autant qu'il ne fait pas mal, qu'il ne lui donne pas l'impression d'avoir reçu une balle en plein cœur. D'ailleurs elle recula afin de se séparer complètement de lui, sans se prendre la table cette fois-ci et fini par s’asseoir à nouveau sur ce canapé. Elle comprit que c'était une rupture, puis il lâcha simplement qu'il continuerait de subvenir à ses besoins et celle de la petite, elle hocha négativement la tête, non, elle ne voulait pas de cette pension alimentaire déguisé, elle le voulait lui à ses côtés.

« Je n'en aurais pas besoin avec mon nouveau travail. C'est pas de l'argent que j'ai besoin. Elle avait l'impression de se mettre en mode robot, pour pas qu'elle ne s’effondre à nouveau. Dis moi seulement que tu verras de temps en temps la petite...tant pis pour moi, mais elle, elle ne comprendrait pas de te voir réapparaître et disparaître à nouveau de sa vie. Promets moi que tu m’enverras de temps en temps des signes de vie au moins...parce que tu le veuille ou non, je passerais ma vie à t'attendre. Je te maudirait certains jour, mais ça me passera, parce que ça résonne comme une rupture, mais moi je ne suis pas prête à t'abandonner. »

Elle s'efforça de retenir ses larmes, mes il y en avait une qui roula le long de sa joue, c'est qu'à présent elle avait juste envie de le supplier de rester, finalement elle se moquait bien de ce qu'il a pu faire plus jeune, elle avait besoin de lui et ce n'était pas la chose là plus évidente pour elle à dire.



   
We're in love Whether near or far I am always yours, any change in time, we are young again. Lay us down we're in love. In these coming years, many things will change, but the way I feel will remain the same. Lay us down we're in love.
   
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Image amusante : Nombre de messages : 309Je suis arrivé(e) le : 09/10/2016Métier : ucMon âge : 30Localisation : Londres
MessageSujet: Re: Les retrouvailles Jeu 26 Jan - 18:05

« On ne choisi pas sa famille. » Voila pourquoi il faisait partie de ceux qui avait une vie secrète, puis elle l’enchaîna sur une autre question. « Je l'ai testé, mais pas celui d'Abstergo, je peux pas trop t'en dire. Je te déconseille juste d'en faire l'expérience. Tu ne connais pas les effets secondaires. » Pourtant il en avait dit déjà beaucoup, mais ce n'était pas une banale civile, c'était la femme qu'il l'aimait, la mère de sa fille, quelqu'un avec qui, il était sensé tout partager.

Matthew ne voulait pas la faire souffrir, pourtant c'est ce qu'il faisait et il ne supportait pas ça, voir souffrir quelqu'un qu'on aime c'était horrible, surtout que c'était à cause de lui. « J'insiste, je fais quand même partie de votre vie, c'est ma fille, je veux t'aider financièrement que tu le veuilles ou non. » Après tout jusque là, elle avait accepté l'argent, même si à l'époque, elle ignorait que ça venait de lui, vu qu'il était sensé être mort. « Bien sûr que je viendrais la voir, j'en rêve, je veux une vie de famille avec toi. » C'est ce qu'il avait voulu depuis qu'il avait rencontré. Avant elle sa vie se résumait à traquer des templiers et à aider les assassins dans leur quête, comme il avait été élevé comme ça, il n'avait jamais pensé à autre chose, mais tout avait changé quand il était arrivé dans cette ville, il y a maintenant plusieurs années. « Ce n'est pas vraiment comme une rupture et même si te voir avec un autre me ferait du mal, je veux pas que tu m'attendes. » C'était direct, mais elle devait être prête à ne le laisser tomber si besoin. « Un jour ou l'autre je risque d'y passer et je veux pas que tu sois malheureuse. Tu mérites quelqu'un qui n'aura pas la vie que j'ai, qui saura s'occuper de toi et de Gemma. J'ai espéré être cet homme, mais je me suis fait des illusions et la réalité m'a bien vite rattrapé. » S'il avait été moins bête, il aurait du changé d'identité, mais il n'en avait pas été capable.


uc.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les retrouvailles

Revenir en haut Aller en bas


Les retrouvailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» N°1670 - Retrouvailles entre cousins. (pv)
» Retrouvailles. (écrit par Mat'aenna + dialogue ig)
» Lieu de Retrouvailles
» De bonnes retrouvailles ? [LIBRE]
» Des retrouvailles inattendues (Aiden)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SWORD OF DESTINY :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archive sujet-
Sauter vers: